Investir dans un parking : comment cela marche ?

Etoro, courtier en ligne avec 0% de frais de courtage !

INVESTISSEZ SUR ETORO

Information légale : 67% des investisseurs perdent de l'argent sur eToro en se plaçant sur des CFD.

Investir dans le parking consiste à acquérir une ou plusieurs places dans un parking de la ville et les mettre ensuite en location. Ce type d’investissement demeure l’un des meilleurs du marché immobilier avec des pourcentages de rendement très élevés.

Découvrez avec nous les étapes à suivre pour se lancer en toute sécurité dans ce secteur.

Cibler le quartier idéal

Trouver un endroit parfait pour faire son investissement est l’étape la plus compliquée. Vous pouvez trouver le bon parking avec toutes les caractéristiques que vous recherchez, mais si le quartier ne correspond pas aux attentes, vous risquez d’enregistrer des pertes.

Il est important que le lieu soit très fréquenté avec moins de parkings autour. Votre investissement vise à répondre à un besoin, pas venir compléter la liste d’attente des autres parkings à la recherche de clientèle.

Nous vous demanderons donc de privilégier les centres-villes où le besoin de stationnement se fait sentir en urgence.

Choisir la bonne place et le bon modèle de parking

La place que vous occupez dans le parking détermine le type de rendement que vous aurez à la fin de chaque mois. Dans le domaine de stationnement, il y a des parkings sous-terrain, d’autres en espaces libres, etc. Tous les modèles sont pratiques, surtout quand l’architecture est parfaite.

Mais il est très préférable de chercher des places dans les cinq premières rangées. Quand la place commence à s’éloigner, les prix de location chutent drastiquement.

Pour ce qui est du type de parking, les boxes sont plus rentables que ceux à ciel ouvert. Les boxes sont majorées de 20 à 30 % de plus que le second modèle. Elles protègent les voitures et le propriétaire en cas de situations malveillantes.

Nous vous conseillons vivement de les acquérir si vous en avez les moyens.

Misez également sur la grandeur de votre emplacement en prenant vos dispositions. Votre place doit pouvoir contenir un véhicule 4×4 de grande taille avant qu’elle ne soit valide.

Opter pour une meilleure source d’investissement

Nous savons que les emplacements de parkings ne nécessitent pas un fonds d’investissement élevé, mais cela ne signifie pas qu’il faut sous-estimer les risques. Débourser une somme conséquente de ses économies est intéressant quand les revenus sont assez élevés.

Faites le point de vos avoirs et assurez-vous que vous êtes en mesure de sponsoriser un tel projet sans aucune aide. Si après les audits, vous constatez qu’une faillite dans votre nouvelle affaire risque de vous causer des soucis, choisissez les prêts bancaires.

Un prêt à la banque sur des années n’est pas mauvais quand les taux d’intérêt sont bas. Vous paierez la banque avec les revenus de votre parking durant quelques années avant d’en jouir pleinement par la suite.

Tenir compte de la fiscalité

La majorité des investissements immobiliers font faillite après quelques années pour des raisons fiscales. C’est le risque le plus élevé qui joue des tours à de nombreux investisseurs qui sont pourtant bien informés. Dans le cas présent, nous vous proposons de déclarer les loyers comme des fonciers.

Si les revenus annuels de loyer n’excèdent pas 15 000 €, vous êtes protégé par le régime micro-foncier. Ce dernier vous fait jouir de 30 % d’abattement sur les loyers bruts avant taxation. Par contre, lorsque vos revenus annuels dépassent 15 000 €, le régime réel est ce qui convient.

Les charges ainsi que les intérêts d’emprunt sont déduits directement sans plafonnement. Pour mieux comprendre, il est préférable de faire intervenir un expert en fiscalisation.

Enfin, n’oubliez surtout pas les clauses de contrat de location lorsque vous finissez les procédures d’acquisition. En fonction des régions, il existe des intervalles de prix à imposer pour éviter les surfacturations.

La plateforme la plus populaire en 2021 !

OUVREZ UN COMPTE TRADING ETORO

Le trading inclut un risque de perte. 67% des investisseurs perdent de l'argent sur eToro avec les CFD.

À lire aussi :