Comment se déroule la transmission d’une entreprise ?

La transmission d’une entreprise est un processus qui consiste en la cession du capital social d’une entreprise, soit par voie de cession de fonds de commerce ou par voie de cession de titres.

Mais saviez-vous qu’une telle transmission ne s’improvise pas ? Elle nécessite une bonne préparation et une connaissance des étapes de son déroulement. Nous vous disons tout dans cet article.

Préparation à la transmission

Pour tout futur cédant, dirigeant ou encore fondateur, se détacher de son entreprise n’est pas chose facile. C’est un fait qui est, surtout à cause de la forte valeur affective que présente l’entreprise pour son dirigeant qui y a peut-être passé un bon moment de sa vie.

Ainsi, si vous êtes dirigeant d’une entreprise, il vous faudra vous préparer à la période  » post-transmission  » et à réfléchir en amont sur ce que vous ferez. C’est une étape qui sera décisive pour la poursuite de la transmission en elle-même, mais également pour les pourparlers avec les potentiels acquéreurs.

Diagnostic de l’entreprise

Ici, le dirigeant doit se mettre dans la peau du futur repreneur qui aimerait sans doute avoir une fiche de présentation de la cible (entreprise à céder). Il faudra donc que vous fassiez un diagnostic complet de l’entreprise et ciblé sur les éléments financiers (résultats, cash-flow, trésorerie…), et aussi sur des éléments qualitatifs tels que l’environnement de la concurrence, les forces et faiblesses de l’entreprise, les produits, les clients et le personnel. Vous pouvez faire appel à des spécialistes pour vous aider pour l’établissement de ce diagnostic.

Valorisation de l’entreprise

C’est une phase importante du processus de transmission d’une entreprise. L’objectif est de déterminer un prix raisonnable pour l’entreprise à partir de la considération d’éléments économiques, financiers et à l’aide d’une méthode de valorisation adéquate.

En ce qui concerne les éléments à considérer, ce sont généralement l’Actif Net Comptable Corrigé (ANCC), le Price Earning Ratio (PER), les perspectives de croissance du marché et le Goodwill. Là aussi, il est préférable de s’appuyer sur des spécialistes qui pourront valoriser objectivement la société.

Élaboration d’un plan de transmission

Cette étape requiert l’assistance d’experts-comptables et d’avocats d’affaires. Vous devriez ici déterminer vos intentions quant à la transmission : s’agira-t-il d’une cession par voie de fonds de commerce ou de titre ? Quelles seront les formules de paiement ?

Le but étant d’établir un montage de transmission final prenant en compte les répercussions sur tous les plans pour l’entreprise et pour vous.

Négociation de la reprise avec le repreneur

Si toutes les étapes précédentes sont menées à bien, celle-ci ne devrait pas être compliquée. Mais encore faudrait-il trouver un repreneur, tâche qui s’avère être délicate. Ici tout sera question de discrétion, de confidentialité entre vous et votre potentiel successeur qui peut être un concurrent, un proche…

Toutefois, il est possible que vous adoptiez plusieurs approches de négociations dans le but de faciliter la transmission. Si entre-temps, une bonne valorisation a été faite, il ne devrait pas avoir d’obstacles à la finalisation de la transmission.