Comment faire une estimation de maison lors d’une succession ?

Les héritiers ont l’obligation de déclarer dans les six mois qui suivent l’ouverture de la succession les biens immobiliers hérités du défunt. Ceci permet à l’administration fiscale de calculer les droits de succession.

Pour ce faire, ces derniers doivent réaliser une estimation selon le prix réel de leur maison. Voici les différents critères à utiliser pour estimer ce bien immobilier.

Les critères liés à l’emplacement et à la situation de la maison

En matière de succession, l’un des premiers critères que doivent utiliser les héritiers pour estimer une maison est son prix au mètre carré. Pour faciliter la tâche aux héritiers, l’administration fiscale française a en effet mis à leur disposition un site gouvernemental qui permet de faire rapidement l’estimation en fonction de leur secteur géographique.

À la fois intuitif et simple à utiliser, cet outil permet d’avoir une idée générale sur les éventuels prix de la maison dont vous venez d’hériter. Une fois que vous avez des informations sur le coût moyen des biens dans votre secteur géographique, vous pouvez maintenant passer aux caractéristiques spécifiques de la maison.

Les critères liés aux caractéristiques du bien et aménagements

Connaître le prix moyen du bien immobilier dont vous avez hérité est nécessaire, mais il est autant plus important d’en évaluer ses caractéristiques majeures afin d’obtenir une estimation fidèle et plus approximative de votre maison. Pour connaître les caractéristiques de votre maison, vous devez évaluer :

  • sa surface habitable
  • le nombre de pièces qu’elle contient
  • la surface du terrain
  • le nombre de pièces d’eau
  • le garage, le sous-sol, la terrasse

D’autres éléments de standing peuvent également influencer de façon positive sur le prix de vente de votre maison. Parmi ces éléments, on peut citer les équipements modernes, la piscine, une extension de votre maison ou encore des travaux de rénovation énergétique (isolation thermique, isolation sonore, etc.).

Par ailleurs, rappelons que chaque caractéristique de la maison est susceptible de faire augmenter son prix, mais elle peut également le faire baisser. Lorsque la maison du défunt est par exemple située dans une zone difficile d’accès ou dans un quartier particulièrement bruyant, il serait très difficile dans ce cas de la valoriser correctement.

Faites appel à un professionnel du secteur de l’immobilier

En raison des nombreuses difficultés que vous pouvez rencontrer en réalisant une estimation d’une maison héritée, il est parfois conseillé de faire appel à un professionnel de l’immobilier pour vous aider dans votre démarche.

Au-delà de ses compétences plus qu’évidentes, l’expert en immobilier a un regard plus objectif sur votre bien. Les résultats de son estimation seront donc impartiaux et vous aurez ainsi une idée plus juste de la valeur réelle de la maison.

À lire aussi :