Gestion d’un portefeuille boursier : quelles sont les méthodes les plus connues ?

Il n’y a pas une bonne méthode gagnante à tous les coups en Bourse. Mais, un gérant de fonds ou un boursicoteur averti sait qualifier les différents titres disponibles et adopte souvent un style de gestion.

Growth, value ou GARP, les styles de gestion active peuvent diriger vos choix si vous souhaitez aller plus loin que le stock picking occasionnel (choisir quelques valeurs à l’instinct, dans lesquelles vous croyez…) ou la gestion passive (ex : suivre avec un OPCVM le cours d’un indice).

Le style de gestion Value

Le style Value équivaut à repérer des titres sous-évalués. Un titre sous-évalué peut l’être parce qu’il a un PER faible par rapport à son secteur, possède des actifs importants non représentés dans la valeur du titre…

Pour dénicher de telles valeurs, vous devez procéder à une analyse financière. C’est ainsi que Warren Buffett a fait fortune.

Si le gérant d’un fonds adoptant le style value recherche des titres sous-côtées, il essaie également de séparer de ses lignes de portefeuilles quand ces derniers deviennent selon surévalués.

Normalement, une style Value fait mieux que le marché durant une baisse, et moins bien durant une hausse.

Le style de gestion Growth

Growth signifie croissance en anglais. Avec un style Growth, l’objectif est donc de miser des titres en pleine croissance ou des valeurs cycliques qui sont dans la bonne phase pour l’investisseur.

Pour cela, il faut trouver des sociétés qui vont améliorer leurs performances dans les prochains mois ou années.

Chaque gérant a ses propres critères, mais il peut par exemple viser des titres qui augmentent de 10% son chiffre d’affaires dans l’année et son bénéfice par actions de 8%.

Quand le marché est haussier, ces valeurs sont souvent en pleine hausse, mais attention aux corrections. Il n’y a pas que les krachs dans la vie. L’annonce de résultats décevants pour un trimestre ou autre (ex : un essai clinique loupé pour un laboration pharmaceutique) peut entraîner une forte baisse.

Acheter une valeur en croissance est assez facile, mais savoir la vendre est bien plus dur.

Le style de gestion GARP

Est-il possible d’utiliser les deux méthodes ? Bien sûr et c’est là qu’intervient le style GARP.

Le sigle signifie Growth At Reasonable Price, que l’on traduit par « croissance à un prix raisonnable ». Le gérant recherche alors les excellentes affaires avec des entreprises sous-évaluées mais qui sont en croissance.

Sur la papier, cela donne envie. En pratique, c’est difficile, mais pas impossible.