Investir dans le Vin : comment cela marche ?

Investir dans le vin est une entreprise particulièrement délicate et merveilleuse. C’est un domaine qui requiert un savoir-faire et une parfaite connaissance du vignoble (français et étranger). Il faut connaître entre autres les catégories de vins à privilégier pour se constituer un bon patrimoine. Comme tout domaine, le secteur du vin offre plusieurs avantages, mais aussi des risques. Comment s’y prendre pour investir dans le vin ? Nous vous disons l’essentiel.

Pourquoi investir dans le vin ?

Certaines personnes décident d’explorer le marché du vin pour diverses raisons. Le marché du vin est certes prometteur, mais il est aussi risqué. La plupart de ceux qui s’y lancent sont des consommateurs passionnés du vin. Ces derniers souhaitent se constituer une cave pour assouvir leur besoin de vin. Cette démarche vise aussi et surtout à revendre les bouteilles et se faire d’importants revenus.

En France, les vins de garde et les grands crus sont très appréciés. Leur valeur ne cesse de croître au fil des ans. De ce fait, les bénéfices à en tirer sont énormes. De plus, les personnes qui investissent dans le vin le font pour se constituer un patrimoine. Ils allient ainsi leur passion et l’argent.

Quelle qualité de vin pour un investissement rentable ?

Toutes les catégories de vin ne sont pas adaptées pour se constituer une cave. Nous vous donnons quelques pistes que vous pourrez suivre pour vous lancer :

  • Le vin de Bordeaux rouge : le Pomerol, le Saint-Émilion, le Médoc et les grands crus.
  • Le vin d’Aslace : le Rielising, le Gezurztraminer, le grand cru Altemberg de Bergnei et le Dess.
  • Le vin de Bourgogne rouge : le Côte des nuits, le grand cru Côte d’Or Chambolle-Musigny les Amoureuses et le Denis Mortet.
  • Le vin de Bourgogne blanc : le Mersault, le Chablis, le Pouilly Fussé et le Corton-Charlemagnon.

En dehors de cette liste non exhaustive, vous pouvez opter pour les vins du sud-ouest, les vins de la vallée de la Loire et les vins des côtes-du-rhône. Ces différents crus offrent aussi des variétés très prisées et parfaites pour une conservation poussée.

Comment investir dans le vin ?

Investir dans le vin doit se faire sur la base de connaissances avérées du marché du vin (millésimes et apogée des vins) et surtout de la passion. Pour ceux qui ne s’y connaissent pas du tout, sollicitez les services de sociétés spécialistes du marché du vin. Choisissez celles reconnues par l’AMF afin de vous faire accompagner.

Pour commencer, nous vous recommandons d’acheter des vins de millésimes variés. Cette approche est importante pour augmenter vos chances de rentabilité. Variez vos sources d’approvisionnement. Par ailleurs, aménagez au mieux votre cave. La température et l’humidité doivent être régulées pour ne pas altérer les bouchons et les étiquettes des bouteilles. Investissez environ 5 à 8 % de votre capital. La patience est de mise quand on investit dans le vin, car il faut compter 5 ans minimum pour avoir un retour sur investissement.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Le marché du vin est bien avantageux quand on sait être patient. Les bénéfices sont considérables. Par exemple, la valeur boursière du vin a évolué depuis ces 15 dernières années. De plus, les grands crus sont de loin très rentables en matière de bénéfice et ont un avenir radieux dans le domaine.

En suivant assidûment le marché, vos achats et ventes vous rapporteront gros. Par ailleurs, des risques non moins négligeables existent sur ce marché. Le vin est fragile (bouteille), un souci pourrait tout vous faire perdre. Une mauvaise connaissance du secteur pourrait compromettre les chances de réussite. Les innovations en matière de vin sont fréquentes. Les valeurs sûres d’hier peuvent se déprécier à tout moment.

Vous savez désormais l’essentiel pour investir dans le domaine du vin. N’oubliez pas de faire confiance à votre instinct de passionné.